Les étapes de la saillie Maine Coon et précautions avant l’accouplement

Les étapes de la saillie Maine Coon et précautions avant l’accouplement

février 20, 2018 0 Par admin

Commençant à montrer des signes de chaleur, votre femelle Maine Coon semble prête à féconder ? Sachez qu’il est possible de lui choisir un étalon capable de lui fournir de beaux petits chatons, en réalisant une sélection de géniteurs. En effet, la saillie peut se faire d’un commun accord entre les maîtres du mâle et de la femelle. Il n’existe pas de contrat juridique entre les deux intéressés, mais plutôt un genre de rétribution, soit pécuniaire, soit l’attribution d’un nombre donné de chatons à l’issue de la mise bas. Focus sur les étapes qui précèdent et qui caractérisent la saillie Maine Coon.

Avant la saillie Maine Coon

Quelques procédures sont nécessaires avant de réaliser la saillie. En outre, le propriétaire du mâle doit présenter un certificat
de bonne santé afin de juger si la situation est propice pour la conception. Ce certificat doit renfermer le résultat récent de
tests F.I.V, H.CM et PKD réalisés sur le mâle. En effet, avant de songer à la saillie Maine Coon, il est important de connaitre si le mâle est porteur de vices génétiques ou de parasites. Si la chatte se blesse à l’issue de la saillie, c’est le propriétaire du mâle qui doit prendre en charge les frais du vétérinaire. Afin d’éviter les conflits entre les deux parties en cas de complications, il est quand même suggéré de faire un contrat écrit en double exemplaire et signé par les deux intéressés.

L’âge requis pour une première saillie

Pour une première expérience, évitez de choisir un jeune mâle, car sa maladresse pourrait compliquer la saillie Maine Coon. Toutefois, un Maine Coon mâle peut déjà reproduire à partir de l’âge de 9 mois. Quant à la femelle, son organe génital parvient à maturité à partir de 12 mois, c’est-à-dire à partir de sa troisième chaleur.

Les chaleurs de la femelle

La période de chaleur de la femelle est marquée par trois étapes : le grossissement de la vulve, l’appétence sexuelle et la relaxation. Au premier jour, la femelle commence à montrer des signes de nervosité tandis que sa vulve augmente de volume. Elle devient gourmande et quelque peu agressive. Vers le troisième jour, la femelle perd son appétit et devient plus tendre. Elle va volontairement accoster les mâles pour être montée. Si la saillie n’a pas lieu, la vulve retrouve son aspect normal et la femelle redevient calme. Cette période dure entre trois et cinq jours.

Déroulement de la saillie

Lors de la saillie, il faut que le propriétaire du chat mâle veille à cloisonner les deux partenaires afin d’éviter que d’autres chats mâles talonnent la femelle. Le mieux est de réaliser la saillie chez le mâle afin qu’il se mette à son aise. La saillie ne doit pas être amorcée par les maîtres, il faut laisser les deux animaux faire connaissance pendant un certain temps avant de s’accoupler naturellement. En général, c’est la femelle qui attire le mâle en le taquinant, puis en cédant à ses avances. Ensuite, le mâle
saisit la femelle par la nuque et pénètre son arrière-train. Une fois l’éjaculation terminée, la femelle se roule par terre en attendant la prochaine monte. Il peut y avoir plusieurs saillies pendant trois jours, voire une semaine, en fonction des montées de chaleur de la femelle.